Il neige, les licornes chantent « Six crêpes story »

Il y a quelque temps, j’ai enregistré ce qui va être incontestablement le prochain tube de l’été, avec d’autres chanteurs d’un jour, dans un vrai studio d’enregistrement, avec de vraies paroles et une vraie mélodie. C’était pour le crowdfunding du livre de Cyrille de Lasteyrie ! Bien-sûr, je ne me lance pas dans ces explications quand je décide de faire écouter LA chanson Six crêpes story aux filles. D’ailleurs, je ne dis rien, je ne dis pas que j’ai chanté dedans, je leur fais juste écouter. Et j’attends leurs réactions. Je vous conseille d’écouter la chanson avant !

C’est donc un #mercreditespunie sous le signe du son et ça réchauffe bien en ces temps neigeux !

« Les filles, arrêtez deux minutes de faire des grands écarts sur Despacito, j’ai quelque chose à vous faire écouter.
Castille : « euh, si c’est encore Fip, c’est bon on connaît ! »
Diane : « euh, mam, si c’est l’histoire d’Homère en latin, c’est pas la peine… »
Moi : « Diane, je ne t’ai jamais fait écouter cela, mais c’est pas bête… »
Les filles dans un bruit commun : « nan, mais maman, pourquoi tu as toujours des idées bizarres quand on fait notre gym? »
Irène se reprend : « ma tite maman, je veux bien écouter même si je comprends rien, parce que t’es la plus belle avec ton visage qui a des yeux ».
Ouais. Passons sur les réflexions chelous de ma dernière…

Les trois licornes, dans leur tutu, écoutent presque religieusement Six crêpes story. Puis les popotins commencent à remuer, les grands écarts reviennent, les sourcils se froncent un peu aussi…Je sens que les questions vont fuser…

Diane se lance : « maman, on dirait une vraie chanson, mais qui serait aussi une blague comme Mickael Young, tu vois Parle à ma main ? »
Moi : « ouais. Mais comment tu connais Parle à ma main toi ?! »
Diane lève les yeux au ciel, «genre « maman, j’ai 11 ans », tandis que Castille enchaine : « moi j’ai reconnu Maître Gims, y a Maître Gims ? »
Je sens que certains vont être contents !

Irène réfléchit depuis un moment : « pourquoi c’est pas une chanson sur les barbes à papa ? Moi je préfère les barbes à papa, c’est énorme et rose et sucré et doux, comme un nuage à manger ».
J’avoue que je ne m’attendais pas à cette question, mais why not !
Je tente un truc : « ben peut-être parce que celui qui a écrit la chanson aime bien les crêpes… »
Diane poursuit : « oui, Irène, y a sûrement des chanteurs bretons. D’ailleurs, y a Nolwenn aussi qui chante, je l’ai reconnue »
Je sens que certaines vont êtres contentes. Bis !

On a perdu Irène.
Castille intervient : « bon maman, c’est quoi cette chanson ? On dirait tous les chanteurs qui chantent pour les pauvres. C’est pour faire des crêpes aux gens qui ont faim ? »
Diane : « ah, mais oui, c’est Les Enfoirés ! C’est ça ? Pas mal, ça change, c’est un peu bizarre qu’ils chantent toute une chanson sur les crêpes, mais c’est pour être différents, j’imagine et puis au moins ça parle de nourriture, c’est pas bête ! »

Les filles repartent en chantant le refrain. Je n’ai rien dit de l’histoire de cette Six crêpes story… Nous sommes donc Les Enfoirés le temps d’une chanson…dans les oreilles de mes filles… C’est bon, ça !

Six crêpes story
Vinvin et les crowdfunders feat Maxime Legrand
Sous les oreilles affutées de Ludovic Barnouin.