Le slam du #mercreditespunie

C’est sûrement parce que j’ai assisté au concert de NTM vendredi dernier que je balance ce texte que mes #mercreditespunie m’inspirent !
Wesh, mes nenettes !

Toujours trop tôt
6h43, le réveil me regarde avec ses yeux rouges qui m’obligent au mouvement
6h43, déjà les draps sont un souvenir, « Souriez vous êtes sur FIP », même la radio ment
6h43, elle se prépare pour le collège, les tâches de rousseur illuminent son visage
6h43, les autres ont le bénéfice de leur âge, elles continuent leur nuit, encore sages

Mercredi, c’est folie d’avoir dit oui
Mercredi, la paix tu oublies
Mercredi, y a tout un monde qui crie
Mercredi, la conjugaison au mode de l’infini
Mercredi, t’es punie

10h04, la grande est à ses maths, mais ses yeux attrapent le soleil par la fenêtre
10h04, les premiers pas de danse, les feuilles volent, les feutres ont perdu leur tête
10h04, rappel à l’ordre dans le salon, faut déjà conjuguer obéir au présent
10h04, cartable introuvable, cahiers disparus, elles partent à la recherche, lentement

Mercredi, c’est folie d’avoir dit oui
Mercredi, la paix tu oublies
Mercredi, y a tout un monde qui crie
Mercredi, la conjugaison au mode de l’infini
Mercredi, t’es punie

12h47, beaucoup trop de légumes dans leurs assiettes, elles activent leur baguette magique
12h47, quand t’as 11, 8 ou 5 ans, facile de transformer une carotte en chocolat en un clic
12h47, sur la table, même les restes ne restent pas, ils se font la malle, tranquilles, parterre
12h47, plus personne, elles ont déserté pour ailleurs, au dessert, elles préfèrent le nouvel air

Mercredi, c’est folie d’avoir dit oui
Mercredi, la paix tu oublies
Mercredi, y a tout un monde qui crie
Mercredi, la conjugaison au mode de l’infini
Mercredi, t’es punie

16h28, ça bascule dans la passion, ça pue le canasson, à ça non plus, j’ai pas dit non
16h28, elles chevauchent leur monture, elles ont de l’allure, un sourire, elles ont raison
16h28, seule la petite est sur ses deux pattes, rebelle, elle c’est le tutu qui la titille
16h28, madame la morale met fin à la fête, elle a ses humeurs et un dîner à préparer, les fiiiiillllles !

Mercredi, c’est folie d’avoir dit oui
Mercredi, la paix tu oublies
Mercredi, y a tout un monde qui crie
Mercredi, la conjugaison au mode de l’infini
Mercredi, t’es punie

20h17, les assiettes reviennent, les serviettes se déplient, je mets le feu aux casseroles
20h17, elles dansent inlassablement, leurs cheveux volent au son du rock and roll
20h17, le conte remplace le son, c’est l’heure de leur histoire, ma voix cajole leurs mots
20h17, le sommeil n’est pas le bienvenu, pour elles, il est toujours trop tôt

Mercredi, c’est folie d’avoir dit oui
Mercredi, la paix tu oublies
Mercredi, y a tout un monde qui crie
Mercredi, la conjugaison au mode de l’infini
Mercredi, je suis ravie